C.G. Jung

C.G. JungJung

Carl Gustav Jung est un médecin psychiatre suisse né en 1875 et mort en 1961. Il est le fondateur de la psychologie analytique.

Jung, disciple de Freud dans un premier temps, a été un pionnier de la psychologie des profondeurs : il a souligné le lien existant entre la structure de la psyché (c’est-à-dire l’« âme », dans le vocabulaire jungien) et ses productions, ses manifestations culturelles.

Il a introduit dans sa méthode des notions de sciences humaines puisées dans des domaines de connaissance aussi divers que l’anthropologie, l’alchimie, l’étude des rêves, la mythologie et la religion, ce qui lui a permis d’appréhender la « réalité de l’âme ».

On lui doit aussi les concepts d’« inconscient collectif », d’« archétypes », d’« individuation », de « types psychologiques », de « complexe », d’« imagination active » et de «synchronicité»…

On retrouve dans les rêves les notions explorées par C.G. Jung : la Persona, l’Ombre, le MOI, le Surmoi, l’Anima et l’Animus, le SOI… et surtout cette idée fondamentale de l’alliance, l’union des contraires.

C’est Marie la Juive ou l’Hébraïque ou la Prophétesse considérée comme l’une des fondatrices de l’alchimie (entre le IIIe et le IIe siècle) qui a bien résumé dans son axiome les transmutations intérieures à réaliser : ‘Le Un devient Deux, le Deux devient Trois et du troisième vient l’Un comme quatrième’ où l’on retrouve la dimension quaternaire chère à C.G. Jung.

 
 
 
 


Contact au 06 78 64 88 13.

 

 

 

 

Site : bonneville-psy-vernon.fr